Foule Théâtre: "Comme la pluie"

La poésie est inutile, comme la pluie (René-Guy Cadoux)

Quand j’avais huit ans, neuf ans -j’étais enfant, j’adorais dessiner. Surtout quand je m’ennuyais. Je dessinais tout le temps. Un dimanche, au cours d’une réunion de famille, une de mes tantes s’était penchée par-dessus mon épaule pendant que je dessinais. Dans tous les adultes de la famille, c’était quelqu’un que j’aimais bien parce qu’elle s’intéressait vraiment aux enfants, à ce que faisaient les enfants.
– Dis-donc, tu as un joli coup de crayon.
Je n’avais pas vraiment compris ce que ça voulait dire, mais j’avais senti que c’était un compliment. Alors je lui avais donné mon dessin.
– Merci.
Pourtant, pendant 40 ans, je n’ai plus dessiné.
Jusqu’il y 3 ans, 4 ans – j’allais avoir 50 ans. Je me suis inscrit au cours de dessin de l’académie des Beaux-Arts…

C’est incroyable, non ? qu’il y a 25 ou 30 000 ans, des hommes, des femmes aient réalisé des dessins sur les parois de grottes dans lesquelles ils sont passés … , et que la falaise au-dessus de la grotte se soit effondrée, enfermant des chefs d’œuvre, les protégeant du vent, du froid, des animaux, des hommes pendant des millénaires.
Et nous, qu’aurions-nous envie de laisser, que des spéléologues pourraient découvrir dans 25 ou 30 000 ans ?
Moi je crois que je laisserais quelques photos que j’ai faites ou des dessins, un poème peut-être. Oui, je crois que je laisserais des choses comme ça … des choses inutiles … comme la pluie.

Foule Théâtre

Le mot du Ventre de la Baleine.

Spectacle cadeau, Nous en sommes restés sans voix…

LA PRESSE ” COMME LA PLUIE”

Entre spectacle et performance, Philippe Léonard livre son spectacle par bribes, trop attiré par la fresque qu’il complète, gomme, modifie, exerçant une véritable fascination sur le spectateur captivé par la transformation des animaux des personnages, par l’œuvre qui prend vie peu à peu, par la force d’un trait plus prononcé, la grâce d’un visage féminin, la douceur d’un portrait effacé. Puis le peintre s’interrompt, s’interroge, raconte son admiration pour ces peintures rupestres, rend hommage aux traces du passé ; glisse une cassette dans son lecteur et reprend de plus belle sur « Don’t let them draw your way », chanson porteuse de Juliette Richards et Philippe Morino.

Un spectacle de toute beauté, hypnotique, un bel hommage à l’art co-écrit par le metteur en scène Pierre Richards, où le comédien se révèle sous son meilleur jour.

Laurence Bertels – Coup de coeur – La Libre Belgique

Dessine-moi un spectacle. Osez Comme la pluie. Le Foule Théâtre n’y fait pas de grand discours, mais raconte un plaisir tout simple : Le dessin.( En joignant le geste à la parole puisque, une heure durant, Philippe Léonard dessine une fresque en direct tout en retraçant son parcours. Et en partageant ses impressions. Dessiner au fusain, dans un geste ancestral, comme les premiers hommes préhistoriques qui grattaient la paroi des grottes avec un morceau de bois ramassé dans le feu. Effacer le trait pour laisser une image fantôme avant de redessiner dessus pour créer de la profondeur. Mettre en œuvre une idée furtive pour ne pas la laisser filer comme la flamme d’une bougie qui s’éteint dans un courant d’air.)

À mesure qu’il dessine des créatures mythologiques, des couples naïfs, des modèles vivants, des cheveux dans le vent, le comédien divague sur la peinture flamande, l’utilité de l’art. Il y a chez lui une douceur enveloppante. Hypnotisé par les coups de crayons à l’œuvre, on se love dans ses digressions narratives et picturales. On ressort tout simplement avec l’envie féroce de saisir un crayon, une feuille et de laisser courir son inspiration. Avec dans la tête la bande son électrisante de Golden Gloss ans the Cannon, et particulièrement leur « Don’t let them draw your way » (Ne les laissez pas tracer votre chemin), injonction taillée sur mesure pour les ados.

Catherine Makereel. Le soir.

 

 

Date / Heure :
Date(s) - samedi 19/01/2019
20 h 30

Emplacement :
Liège (centre ville) – Passerelle Saucy
Quai de Gaulle
4020 Liège
Belgique

Public :
Tout public (à partir de 8 ans)

Durée :

Prix :
10€ / 7€ (-18 ans)

Catégories : Pas de Catégories

Chargement de la carte…
Retour à la page programmation